Vous êtes ici : Accueil > Toutes les actualités > Lin bio : désherber en plein avec la herse étrille

Lin bio : désherber en plein avec la herse étrille

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le désherbage en plein sur la culture de lin bio reste un pilier dans l’itinéraire de désherbage, avec la herse étrille, outil bien répandu, ou la roto-étrille, outil de plus en plus présent.

Le préalable : la place du lin dans la rotation

Pour la culture du lin bio, on recherche une parcelle plutôt « propre ». Il vient fréquemment derrière un blé de luzerne (ou autres espèces fourragères). Des producteurs introduisent un couvert entre blé et lin, avec une importance variable de légumineuses, à raisonner selon les fournitures potentielles de la parcelle en azote. Il s’agit de ne pas « faire verser » le lin. Le semis est décalé par rapport aux dates médianes du lin conventionnel : si possible une dizaine de jours plus tard, jusqu’au 15 avril.

Désherbage « précoce » du lin : à partir de 7 cm

La herse étrille est un outil utilisable sur lin, mais pas trop tôt. Certains producteurs essaient à partir de 4 cm, mais généralement les premiers passages attendent 7 cm. Le réglage va dépendre du bon enracinement de la culture, mais aussi bien sûr de la densité d’adventices. Donc avant 7 cm, la seule opération est plutôt un roulage post-semis pour aplanir et « freiner » autant que possible les altises.

Témoignage de Christophe Hamot, céréalier bio aux Andelys (27)
Rouler après le semis du lin, pour aplanir et faciliter les désherbages par la suite

L’itinéraire d’implantation du lin de printemps commence par un labour, suivi d’un passage d’outil à dents à objectif de faux-semis. Un autre passage 15 jours après vient détruire les levées et en moyenne, le semis intervient 10 jours plus tard. A priori, je gère le risque d’enherbement précoce avec 2 passages de herse étrille, à partir du stade lin 6-8 cm de haut. Sur une parcelle plus « sale » en 2018, j’ai utilisé une houe rotative au premier passage, puis 2 passages de herse étrille. Le peuplement a été réduit d’environ 700 pieds/m², mais j’avais semé à 2400 pieds/m². Après l’arrachage, outre les retournages, un passage final de souleveuse permet de faciliter l’enroulage, surtout dans les situations où les nappes de lin sont peuplées d’adventices de façon importante.

 

Abonnez-vous !