Vous êtes ici : Accueil > Toutes les actualités > Grandes cultures bio : comment bien valoriser vos cultures de vente ?

Grandes cultures bio : comment bien valoriser vos cultures de vente ?

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Vous êtes producteurs de céréales, oléagineux et protéagineux déjà en bio ou intéressés par une conversion à l'AB ? Voici les points clés pour réussir vos cultures bio, du champ au silo et les valoriser au mieux auprès des opérateurs régionaux.

A l’image du marché français des produits biologiques (+ 20 % en 2016/2015), la filière céréales, oléagineux et protéagineux bio poursuit son développement, tirée par les demandes en alimentation humaine et par les besoins croissants en alimentation animale.

La capacité des marchés à absorber ces cultures de vente - hors autoconsommation - est d’autant plus réelle qu’il y a une volonté commune des acteurs de la filière de valoriser au mieux les productions françaises, aujourd’hui encore déficitaires.

Afin d’assurer un développement cohérent de la filière et rémunérateur pour les producteurs, il est plus que jamais nécessaire d’anticiper et de s’organiser pour produire, collecter, stocker et mettre aux normes ces productions bio et en conversion pour répondre aux besoins des marchés.

C’est ensemble et avec l’effort de tous que nous relèverons ce défi. C’est pourquoi nos réseaux professionnels se sont associés pour vous adresser ces quelques conseils clés.

Avez-vous contacté un metteur en marché pour valoriser au mieux vos productions ?

Dès les premières démarches de conversion, il est important que vous preniez contact avec des conseillers et organismes collecteurs pour :

  •  Vous orienter dans vos choix d’assolement ;
  • Anticiper vos volumes de production, et planifier la collecte ;
  • Valoriser au mieux vos productions de vente, dès la 2e année (C2) en alimentation animale (Le règlement européen autorise en effet l’incorporation de 30 % maximum de C2 dans les formules)

Avez-vous pensé à contractualiser pour sécuriser vos débouchés ?

La contractualisation, totale ou partielle*, avec un metteur en marché reste la voie la plus efficace pour :

  • Sécuriser vos débouchés et revenus ;
  • Avoir une vision sur le long terme et structurer la filière durablement ;
  • Faciliter le travail des opérateurs aval, en matière de collecte et de mise aux normes ;
  • Maîtriser le développement de la filière et éviter des comportements déstabilisants d’amont en aval

* Chaque opérateur propose une forme de contractualisation différentes (durée, prix, volume et/ou qualité)

Quelles sont les cultures de vente les plus recherchées pour 2017 et 2018 ?

Tout en satisfaisant vos exigences agronomiques et organisationnelles, les productions et associations présentées dans le tableau page 3 sont à favoriser dans vos assolements et rotations car les plus utilisées en alimentation animale et humaine.

Quel accompagnement pour vous aider dans vos décisions ?

Pour vous aider dans vos choix en AB, le recours à une expertise extérieure reste essentiel. Vous disposez :

  • De l’appui de techniciens-conseillers pour sécuriser votre projet et vous soutenir dans vos démarches ;
  • Des échanges entre producteurs pour bénéficier des retours d’expériences et acquérir de nouvelles compétences ;
  • De rencontres professionnelles pour rester informé.