Vous êtes ici : Accueil > Toutes les actualités > Espèces invasives : Comment réguler les populations de ragondin ?

Espèces invasives : Comment réguler les populations de ragondin ?

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page
Copyright : FDC 14, S Bernier

Copyright : FDC 14, S Bernier

Le ragondin, espèce originaire d’Amérique du Sud introduit pour la pelleterie, est facilement reconnaissable avec ses longues moustaches blanches, sa tête ronde, ses grandes dents orangées et bien sûr sa taille, avec un poids moyen de 6 kg.

 

Face à son expansion et aux dégâts qu’il occasionne sur la végétation, les cultures, les berges ainsi que vis-à-vis des risques de maladies, divers moyens de régulation existent : on peut les piéger, avec ou sans agrément de piégeage, les tirer (permis de chasser obligatoire), les déterrer.

 

Piégeage

Vous pouvez, sans être agréé piégeur, piéger le ragondin et le rat musqué sur simple déclaration de piégeage* auprès de la mairie de la commune sur laquelle vous posez des pièges, avec une délégation écrite du droit de destruction de la part du propriétaire ou du fermier. Vous ne pouvez utiliser que des pièges de 1re catégorie, cages pièges ou autres boites à fauves capturant l’animal vivant. Vous devez visiter vos pièges tous les jours avant midi et pour les piégeurs agréés vous devez tenir un relevé quotidien de vos prises et renvoyer avant le 30 septembre un bilan de vos captures réalisées entre le 1er juillet et le 30 juin de l’année suivante. Pour les personnes non agréés, le retour du bilan annuel des captures auprès de la FDC* 14 et DDTM* n’est pas obligatoire mais reste toutefois fortement conseillé.

Les piégeurs agréés peuvent, en plus des pièges de 1re catégorie, utiliser des pièges de 2e catégorie (pièges tuants) selon certaines modalités. Ces pièges, à utiliser avec appât végétal ou sans appât, sont interdits d’utilisation en coulée et doivent faire l’objet de panneautage. Les pièges entraînant la mort par noyade sont interdits depuis mars 2019.

Tir

Vous pouvez réguler les ragondins et rats musqués à tir par arme à feu ou à l’arc, en dehors de la période légale de chasse entre l’ouverture générale et la fermeture générale. Pour cela, vous devez posséder une délégation écrite du droit de destruction d’espèces susceptibles d’occasionner des dégâts de la part du fermier ou du propriétaire.

Votre permis de chasser doit être visé et validé pour la saison en cours ; vous pouvez utiliser fusil ou carabine type 22 LR. La règlementation du tir en zone humide s’applique pour les fusils, ce qui implique que l’emploi de cartouches à plomb est interdit.

Déterrage

Vous pouvez également déterrer le ragondin et le rat musqué entre le 15 septembre et le 15 janvier avec attestation de meute et permis de chasser visé et validé (Vénerie sous terre) et le reste de l’année avec ou sans chien, pelle, pioche pour les propriétaires, fermiers ou leur délégué.

Recensement des dégâts

En complément de l’évolution des captures qui reste à ce jour le meilleur indicateur de l’évolution des populations de ragondin, de rat musqué mais également des petits carnivores, il est important de faire  remonter auprès de la FDC14 les déclarations de dégâts commis par ces espèces. Cela nous permet d’étayer nos dossiers et de défendre le cas échéant le classement de ces espèces comme espèces susceptibles d’occasionner des dégâts et ainsi de pouvoir continuer à les piéger, les tirer ou les déterrer en dehors de la période comprise entre l’ouverture générale et la fermeture générale de la chasse.

Les déclarations de piégeage et de dégâts sont disponibles sur le site www.fdc14.fr

 

Stéphane Bernier, Service Technique FDC14

 

* FDC Fédération des Chasseurs du Calvados
* DDTM Direction Départementale des Territoires et de la Mer

Abonnez-vous !