Vous êtes ici : Accueil > Toutes les actualités > Energie : Quelle économie un an après le Dia’terre® ?

Energie : Quelle économie un an après le Dia’terre® ?

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Un an après la réalisation d’un diagnostic énergétique et un plan de modernisation, Daniel LEGRULEY réalise des économies d’énergie sur son exploitation, autour de 1 000 € sur la dépense d’électricité de la laiterie.

L’exploitation produit 645 000 litres de lait en AOP "beurre et crème d’Isigny", des céréales et des boeufs. L’exploitation de 137 ha de SAU groupée montre une bonne productivité (8074 l/VL) et de bons rendements des cultures. Une part des céréales est cédée aux bovins. "J’ai réalisé un Dia’terre® avant investissements pour évaluer énergétiquement mon exploitation et voir les postes à améliorer".

* EQF : équivalent litre de fioul

La consommation totale se situe en dessous de la référence Dia’terre®.

Grâce au poste "aliments", malgré l’absence d’autoconsommation de lait doux pour les veaux, et au poste engrais/amendements aussi économe, l’exploitation semble globalement performante en énergie. Seul le poste électricité (30 262 kWh dépensés) est au-dessus de la moyenne (25 %), soit 55 EQF/ha.

La consommation de produits pétroliers sur l’exploitation, en dessous de la moyenne à l’hectare (- 5 %) peut être réduite. Le ratio GNR de 103 l/ha de SAU est en dessous des références (120-140 l/ha).

Investissements PCAE réduisant la note énergétique

En vue de l’accroissement du troupeau, les investissements ont été réalisés fin 2016 avec un passage en 100 % logettes (70 VL). Les installations d’un montant de 120 000 € HT (hors auto-construction) comportent l’aménagement de logettes, de 2 racleurs à corde, d’un pré-refroidisseur, d’une fosse géomembrane, et l’achat d’une ébouseuse.

Le Dia’terre® a permis d’accroître le "scoring" PCAE de +10 points. Le taux de subvention a été accordé à hauteur de 40 % des dépenses.

"Les deux racleurs à corde en remplacement d’un racleur hydraulique réduisent la consommation électrique de 2kw jour. J’ai installé un pré-refroidisseur tubulaire (6 600 € HT) entre la pompe à lait et le tank qui réduit de moitié l’électricité du tank. Le pré-refroidisseur et la réserve de 4 000 litres d’eau chauffée sont installés au-dessus de la salle de traite pour alimenter par gravité le bac des 70 laitières".

"Au lieu de la fumière à plat, la fosse géomembrane de 1 500 m3 et le passage de la production de fumier à un lisier stocké 6 mois, permet de limiter transport et manutentions. La suppression de l’enrubannage de la ration complète a réduit le temps de malaxage de la ration et l’ébouseuse permet aussi de mieux valoriser les déjections sur les prairies".

A noter : Dia’terre® peut bénéficier de l’aide CASE de la Région. Renseignements auprès de votre conseiller Chambre d’agriculture du Calvados.

Pascal Ferré -  02 31 70 25 11

Abonnez-vous !